L´appel du ciel

Le journal des messagers et des apparitions

Pontmain Béchouate

vi_pontmain

Pontmain : “ Priez, Mes Enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. ”

“ Les apparitions de la Vierge, appels à la conversion et à l’espérance, ont toujours un lien avec l’histoire humaine en train de s’écrire … ”. Cette phrase, issue des discussions ayant eu lieu lors du Congrès Marial et Mariologique à Lourdes en 2008, s’applique parfaitement à l’apparition de la Sainte Vierge à Pontmain. Marie S’est en effet manifestée, en pleine période de guerre, dans ce petit village de la Mayenne afin de réconforter Ses enfants et de prouver au monde la force de la prière face aux catastrophes. Cette apparition trouve d’ailleurs un prolongement encore plus contemporain au Liban, pays meurtri par les guerres, où La Vierge Marie se manifeste actuellement sous le Vocable de Notre Dame de Pontmain.

L’importance du contexte historique

Le 19 juillet 1870, Napoléon III déclare la guerre à la Prusse. A partir de cette date, les défaites françaises se succèdent. La capitale est très vite assiégée et les troupes se replient vers l’ouest.

Durant l’hiver 1870-1871, la population française vit avec un profond sentiment d’angoisse, rien ne semblant pouvoir arrêter l’armée ennemie. Le grand péril que connaît la France est encore aggravé par de redoutables épidémies de fièvre typhoïde et de variole.

A la mi-janvier, les troupes allemandes se trouvent aux portes de Laval et ont reçu l’ordre de passer à l’offensive.

Dans le petit village de Pontmain, situé à une cinquantaine de kilomètres de Laval, 38 hommes sont partis au combat et l’on reste sans nouvelles de leur situation.

L’Abbé Guérin, Curé de la paroisse, avait célébré une Messe le jour de leur départ au front et les avait bénis et consacrés à la Sainte Vierge, en leur faisant la promesse qu’ils reviendraient tous sains et saufs.

Cependant, le 15 janvier 1871, lorsque l’Abbé Guérin entonne le cantique “ Mère de l’Espérance dont le nom est si doux, protégez notre France, priez pour nous ”, il constate le découragement de ses paroissiens. L’Abbé exhorte les fidèles présents à chanter avec lui et ceux-ci finissent par lui obéir, en pleurant.

L’apparition du 17 janvier 1871

C’est dans ce contexte, alors que tout espoir humain semble anéanti, que le Ciel va Se manifester, à travers notre Mère à tous. Dieu Se laisse en effet toucher par la prière fervente des habitants de Pontmain qui se sont massivement réunis quotidiennement, depuis le début de la guerre, afin de prier pour la paix et la vie.

L’apparition de la Sainte Vierge à Pontmain

L'apparition de la Sainte Vierge à Pontmain

L'apparition de la Sainte Vierge à Pontmain

Dans la grange de la famille Barbedette, Eugène et son frère Joseph aide leur père à préparer de la nourriture pour le bétail. Vers 18 heures, Eugène profite de l’arrivée d’une habitante du village, Jeannette Détais, pour faire une pause, à l’extérieur de la grange. Contemplant le ciel, son regard est alors attiré par une silhouette qui prend forme, flottant au-dessus d’une maison voisine.

Eugène voit maintenant de manière très nette une Dame, très belle, vêtue d’une robe bleue constellée d’étoiles d’or, un voile de deuil entourant Son visage et une couronne ressemblant à une toque couvrant Sa tête. Elle sourit à Eugène, émerveillé par Sa beauté et par Son tendre regard. Comme nous avons déjà eu l’occasion de le mentionner, la Sainte Vierge “ S’adapte ” très souvent au contexte dans lequel Elle apparaît. Ainsi, Sa robe rappelle fortement le plafond de l’Eglise de Pontmain, tandis que le voile noir évoque le deuil engendré par la guerre.

Eugène Barbedette appelle ensuite son père, son frère et Jeannette Détais qui étaient restés dans la grange, pour leur faire part de sa vision. Seul Joseph voit, lui aussi, la Sainte Vierge, de la même façon que son frère. Au fil des minutes, le village commence à se rassembler autour de la grange. Deux autres filles de l’école communale, Jeanne-Marie Lebossé et Françoise Richier, sont également témoins de l’apparition et décrivent spontanément la même image que les frères Barbedette.

L’Abbé Guérin arrive ensuite, alors que les personnes présentes ont déjà commencé à prier. Deux enfants en bas âge semblent également assister à l’apparition.

Les voyants signalent alors aux personnes rassemblées qu’un ovale est en train de se former autour de la Dame et que quatre bougies apparaissent à l’intérieur de cet ovale. Une Croix de couleur rouge se place au niveau du cœur de la Vierge Marie, alors qu’Elle paraît maintenant plus triste.

Notre Dame de Pontmain

Notre Dame de Pontmain

Face aux rares contestations, l’Abbé Guérin a cette très belle réplique : “ S’il n’y a que les enfants qui voient, c’est qu’ils en sont plus dignes que nous. ” Pendant ce temps, l’apparition grandit, tout comme les étoiles présentes sur la robe, qui se mettent de plus en mouvement. Soudain, une très longue banderole apparaît, entre le toit de la maison et les pieds de la Sainte Vierge et le message suivant prend forme peu à peu : “ Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher. ”

D’autres familles sont arrivées entre temps et, parmi elles, celle du charpentier du village. Son fils, âgé de quatre ans, est lui aussi témoin de l’apparition et décrit spontanément la Vierge Marie, de la même manière que les autres voyants.

Les enfants sont enthousiastes et, après le déploiement de la “ banderole ” sur laquelle est inscrit le message, ils sont témoins d’un nouveau signe : un grand crucifix apparaît dans les mains de Marie. Au sommet de celui-ci, se trouve un écriteau mentionnant “ JESUS CHRIST ” , de couleur rouge évoquant le sang versé durant la Passion du Seigneur et également pendant la guerre qui fait actuellement rage. La tristesse est nettement visible sur le visage de la Sainte Vierge.

Puis, une étoile s’élève dans le ciel de Pontmain et vient allumer une à une les quatre bougies présentes dans l’ovale qui entoure l’apparition. Et pendant que la foule entonne des chants, un grand voile blanc monte doucement dans le ciel, cachant progressivement la Sainte Vierge. La couronne de Marie demeure encore visible un moment puis elle disparaît à son tour. L’apparition vient de se terminer.

Les conséquences de l’apparition et la reconnaissance officielle

Les troupes prussiennes sont aux portes de Laval le soir même de l’apparition, avec ordre de passer à l’offensive. Dans la nuit du 17 au 18 janvier, le prince Frédéric-Charles annule l’attaque prévue et les derniers combats se terminent le lendemain, à l’avantage des français. Le 20 janvier, l’armée prussienne évacue la Mayenne et l’armistice est signé le 28 janvier, onze jours seulement après l’apparition de Marie à Pontmain.

Comme l’avait promis l’Abbé Guérin, les 38 soldats de Pontmain rentrent tous du front sains et saufs. Convaincu de la réalité de l’apparition, il a, dès le lendemain des faits, adressé une lettre à son Evêque et a procédé à l’interrogatoire des voyants. Une commission d’enquête est nommée fin mars et l’Evêque se rend en personne à Pontmain le 14 mai afin d’interroger chaque voyant séparément. Le 2 février 1872, l’apparition de Pontmain est reconnue officiellement par l’Evêque : “ L’Immaculée Vierge Marie, Mère de Dieu, a véritablement apparu, le 17 janvier 1871, à Eugène Barbedette, Joseph Barbedette, Françoise Richer et Jeanne-Marie Lebossé, dans le hameau de Pontmain. ”

Les quatre voyants sont devenus Prêtres ou religieux et ont servi toute leur vie durant. Très rapidement, une chapelle est construite et les pèlerins affluent, de France mais également de pays étrangers et en particulier d’Allemagne. Une imposante Basilique est achevée en 1888. Dans la chapelle de la Vierge Marie, les vitraux témoignent du déroulement de l’apparition. La chapelle des lumières est un lieu de prières ouvert jour et nuit, dans lequel les cierges brûlent constamment. On estime aujourd’hui que ce lieu d’apparition attire chaque année environ 200 000 fidèles.

Les vitraux de la basilique de Pontmain

Les vitraux de la basilique de Pontmain

L’apparition de la Vierge Marie à Pontmain démontre que notre Mère à tous exauce ceux qui ont recours à Elle et que la prière possède le pouvoir d’arrêter les guerres et le mal.

Notre-Dame de Béchouate

Si de nombreux fidèles s’étant rendus dans la Mayenne ont fait état de grâces reçues à l’occasion de pèlerinages, Notre-Dame de Pontmain réalise aujourd’hui encore des prodiges, cette fois-ci au Liban.

La statue miraculeuse de Pontmain au Liban

La statue miraculeuse de Pontmain au Liban

En effet, une statue représentant la Sainte Vierge telle qu’Elle est apparue à Pontmain en 1871, s’anime et opère des guérisons miraculeuses au Sanctuaire de Notre-Dame de Béchouate situé à Deir El-Ahmar, à une centaine de kilomètres de Beyrouth.

Le soir du 21 août 2004, le jeune Mohammed Hawadi, jordanien de confession musulmane, pénètre dans le Sanctuaire accompagné de son père. En arrivant à hauteur de la statue de Notre-Dame de Pontmain, il se met, sans en prendre réellement conscience, à dire la prière suivante : “ Salut à Toi, Vierge Marie, Reine du monde, de la paix et de l’amour. Des vieillards, des femmes et des enfants tombent de par le monde. Instaure la paix, l’amour et la liberté sur la face de la terre, O Reine du monde.

Cette prière spontanée, presqu’inconsciente, est récitée alors que la statue de Marie commence à se mouvoir sous les yeux de l’enfant. La représentation de Notre-Dame de Pontmain cligne des paupières et ses pupilles se déplacent horizontalement puis verticalement, “ comme pour évoquer le signe de croix ” déclarent les témoins de ce phénomène surnaturel. Ce soir là, ainsi pendant les jours suivants, de nombreux fidèles constatent que la statue exsude une huile odorante.

Cet évènement va immédiatement attirer des dizaines de milliers de pèlerins de tout le Liban mais aussi des pays voisins. Le Sanctuaire ne désemplit, de jour comme de nuit.

Le 29 août, soit huit jours seulement après le début de ce phénomène, le Ciel va envoyer un nouveau signe fort, à travers la guérison d’un jeune étudiant, Serge Nakhlé, paralysé à 75% à la suite d’une chute depuis un balcon et devenu complètement insensible du côté droit. Ce jeune homme, venu en pèlerinage avec une partie de sa famille, se met à prier devant la statue de la Sainte Vierge : “Donne-moi seulement un signe que ce que je demande n’est pas impossible à Dieu.” A cet instant, Marie fait un signe de croix avec le crucifix qu’elle tient dans ses deux mains, ses yeux s’animent, évoquant à nouveau le signe de croix. Suite à ce signe, la famille s’éloigne de la foule mais la mère du jeune homme lui demande s’il ne souhaite pas retourner devant la statue. Il retourne donc à l’intérieur du Sanctuaire et, en extase, se rend à nouveau devant la statue, sans avoir besoin de son déambulateur ni de la moindre assistance. Il se rend alors compte que sa famille est en pleurs, mais que ce sont des larmes de joie. En effet, Serge se tient debout, sans aide, et la sensibilité lui est revenue sur tout le côté droit de son corps ! Cette scène a été intégralement filmée. Le jeune homme poursuit depuis sa rééducation et a retrouvé son sens de l’équilibre, qu’il avait perdu suite à l’accident. Son médecin est lui-même témoin de cette extraordinaire guérison.

Depuis le mois d’août 2004, d’autres guérisons physiques ont été évoquées, notamment un cas d’hémiplégie et un autre relatif à de graves problèmes articulaires.

Notre Dame de Béchouate

Notre Dame de Béchouate

Face à l’affluence des fidèles, les responsables du Sanctuaire développent un réel sens de l’organisation. Sous la direction de l’Evêque du lieu, les Prêtres célèbrent huit Messes quotidiennes, ils conduisent une procession autour de l’Eglise et assurent la confession de très nombreux pèlerins.

D’un point de vue matériel, la population locale a tout d’abord été littéralement débordée par l’affluence mais tente progressivement de favoriser l’accueil des fidèles, notamment en termes de restauration, de distribution d’eau potable. Des services de premiers secours sont mis en place, de nombreux agents tentent de régler la circulation et des routes sont refaites, sur ordre de l’Etat.

Le Père Claude Poussier, alors recteur du Sanctuaire marial français de Pontmain, s’est rendu sur place du 22 janvier au 3 février 2005 afin de s’entretenir avec les autorités religieuses locales. Monseigneur Mounged El Hachem aborde avec lui l’extraordinaire afflux de pèlerins : en 5 mois à peine, plus d’un million de personnes sont venues au Sanctuaire de Notre-Dame de Béchouate-Pontmain ; il s’agit à la fois de chrétiens et de musulmans, venant principalement du Liban mais aussi de Syrie, de Jordanie et d’Egypte. Au moment du voyage du recteur français, 37 cas de guérison sont déjà enregistrés, incluant les deux abordés précédemment. D’après les termes employés par l’Evêque libanais, on assiste à “ d’extraordinaires améliorations de santé et des guérisons intérieures en grand nombre. ”

Les autorités religieuses ont cherché à interpréter le sens des manifestations de la Sainte Vierge à Béchouate. Pour l’Evêque du lieu, “ le monde est en train de vivre des évènements extrêmement graves du fait de la tension entre Orient et Occident, entre Christianisme et Islam. Les manifestations de la Sainte Vierge à Béchouate sont un appel à ne pas vivre dans la peur et à créer l’entente entre chrétiens et musulmans. ”

Pour le Père Claude Poussier, “ le Liban est à un moment crucial de son histoire. Le message de Notre-Dame de Pontmain, fait d’appel à la prière confiante et persévérante, d’espérance et de paix, conserve toute sa force et son actualité. Béchouate est un signe qui est donné à tous, un appel à la fraternité et à l’entente entre communautés différentes. Qu’il soit lumière et grâce pour le Liban, pour le Moyen Orient, pour notre monde déchiré et blessé. ”

Il reste donc à espérer que le Sanctuaire de Notre-Dame de Béchouate, abritant depuis plus d’un siècle cette statue de Notre-Dame de Pontmain manifestant aujourd’hui des signes surnaturels puissants, poursuive son développement et continue, au Liban, d’être un lieu de grâces et de conversions, d’unité entre les peuples qui puisse rejaillir sur un plan mondial.

Powered by WordPress. Theme developed with WordPress Theme Generator. by Agence A. Comme
Copyright © L´appel du ciel. Tous droits réservés.