L´appel du ciel

Le journal des messagers et des apparitions

Bénédicte

vi_benedicte

Bénédicte : l’Immensité insondable de l’Amour de Dieu

“ Dévoile aux yeux de ceux qui M’écoutent la Puissance de Mon Esprit Sanctificateur. C’est lui qui mène toutes choses, même les plus insignifiantes apparemment… Toi, petite enfant, tu es pour Mon livre la plume qui signera “ Bénédicte ”, afin que les bénédictions de “ JE SUIS ” s’étendent à l’infini. ”
Ce message a été reçu par Bénédicte le 14 février 1990, alors qu’elle ne souhaitait pas, par humilité et discrétion, que son premier éditeur inscrive son véritable nom sur la couverture de ses deux premiers recueils de messages. Après avoir été institutrice dans une école chrétienne, Bénédicte consacre sa vie au service de l’Eglise (catéchiste, animatrice liturgique…) et crée un groupe de prières. Elle reçoit depuis 1988 des messages d’une grande clarté, dont le contenu a été approuvé par de nombreux théologiens et Prêtres.

Présentation et discernement

Après étude objective du parcours de Bénédicte et du contenu des messages qu’elle est chargée de diffuser, force est de constater que son action peut tout à fait être qualifiée d’exemplaire, tout d’abord par l’appui spirituel sur lequel cette messagère peut compter.

Nous n’insisterons en effet jamais assez, en ces temps tourmentés où l’humanité voue un culte injustifié à de fausses idoles et où les paroles de faux prophètes tendent à nous séduire pour nous perdre à Dieu, sur la nécessité pour un messager de bénéficier du suivi régulier d’un Père spirituel, qui est un guide fiable. Il conseille le témoin privilégié des manifestations du Ciel, analyse et explique les messages. Sans cet appui, combien se laissent aller aujourd’hui à une exaltation bien humaine, qui déforme la Parole du Seigneur pour servir un avis personnel, ou à des prévisions hasardeuses les assimilant de fait à des oracles ?

Pour servir le Seigneur et diffuser Sa Parole avec justesse, Bénédicte a su s’entourer. Son directeur spirituel est un Prêtre, licencié en droit canonique de l’Université du Latran ; tous ses messages ont été étudiés par de nombreux théologiens et, fait trop rare pour ne pas être souligné, ils ont été soumis et approuvés avant publication par les deux Evêques successifs du diocèse dans lequel vit Bénédicte. Cette volonté expresse de la part de la messagère témoigne donc d’une parfaite obéissance envers l’Eglise. Elle assure également ainsi la crédibilité des messages, dont la conformité par rapport à notre foi et à l’Evangile est attestée par des écrits émanant de différents Prêtres.

Outre des messages destinés à être diffusés le plus largement possible, Bénédicte en reçoit également à destination de personnes précises, qu’elle connaît ou non. Dans tous les cas, elle parvient, de manière providentielle, à remettre le message à son destinataire. Des témoignages de grâces et de remerciements à ce sujet sont d’ailleurs inclus dans les écrits publiés par Bénédicte.

Les messages qu’elle reçoit du Seigneur portent la “ signature ” de “ JE SUIS ”, ainsi que le Christ S’est Lui-même désigné dans les Evangiles. Humblement, Bénédicte reconnaît que le style employé n’est pas le sien.

Définir la mission confiée à Bénédicte par le Seigneur en quelques mots est un exercice forcément difficile et réducteur. Cependant, les nombreux messages reçus depuis plus de vingt ans tendent à mieux nous faire comprendre que Dieu est vivant, qu’Il S’adresse à nous car Il nous aime. Les titres des recueils de Bénédicte symbolisent d’ailleurs parfaitement cet Amour : JE SUIS LE FEU…BRULEZ ! (tomes 1 et 2) et FEU D’AMOUR SUR LE MONDE.

Je suis venu allumer un feu sur la terre et qu’est-ce que Je veux sinon qu’il brûle ”, disait Jésus (Luc 12,49). A travers Bénédicte, Dieu nous fait comprendre Son Amour pour toute l’humanité, Il nous exhorte également à être Amour, dans un monde trop souvent déchiré par la violence et la haine.

L’AMOUR

Le tout premier message reçu par Bénédicte, le 24 janvier 1988, révèle d’ailleurs immédiatement ce thème central :

Il est impossible de s’imaginer à quel point Dieu nous aime. Il est impossible d’imaginer la Grandeur du Père, la Plénitude du Fils, la Force de l’Esprit. Marie, en Son cœur, l’avait bien compris, Elle qui S’est faite toute petite et humble pour accueillir le Verbe et nous montrer la Voie qui conduit à la Connaissance, cette Voie étroite qu’ont prise les Serviteurs de Dieu ; Voie Royale cependant qui nous conduit dans le secret du Cœur de Dieu. Sois humble, comme le sont ceux qui te guident sur le chemin de la Sainteté. Sois forte pour affronter les difficultés de la vie, sois TOUT AMOUR, afin que le lien qui te soude à la Trinité ne se rompe pas.

Feu d'Amour sur le monde

Feu d'Amour sur le monde

Dieu, qui est notre Créateur, et le Créateur de toutes choses en ce monde, veut nous faire comprendre Son Amour à notre égard :

Levez vos yeux purifiés et plongez-les dans Mon regard. Vous sentirez naître en vos cœurs une tendresse réelle car, en lui, vous lisez le mot le plus riche de votre vocabulaire : AMOUR.

AMOUR révélé dans Mon admirable Création, AMOUR crié par Mes Prophètes, AMOUR fait chair dans LE CHRIST SAUVEUR, AMOUR glorifié par la résurrection de Jésus, AMOUR chanté par la petite servante du Seigneur, AMOUR enflammé de l’Esprit, renouvelant la face de la terre, Cœur de l’Eglise du Christ Glorieux, Pour Me comprendre, pour Me servir, pour Me rayonner, un seul mot : AMOUR…

A pour ADORATION
M pour MIRACLE
O pour ORAISON
U pour UNITE
R pour RESURRECTION

Si vous M’aimez, Mes petits agneaux, vous vivez dans l’Adoration de Mon Corps Sacré, dans l’Oraison quotidienne, en union avec vos frères, et cet AMOUR véritable ressuscitera l’humanité pécheresse. Miracle tant espéré par ceux qui Me cherchent avec sincérité et espérance.

Venez boire à la Source qui ne tarit pas, mangez ce Pain qui vous unit vraiment ! Je redonnerai à vos cœurs une jeunesse nouvelle, Je mettrai Mon Esprit en vous. Vous vivrez en rendant grâce ! Ne M’éloignez d’aucun détail de votre vie et Je Me mettrai dans vos paroles, vos gestes, vos pensées et vos entreprises. Je vivrai en vous, pleinement.

Vos jours seront colorés et sereins comme les cieux au soleil levant. Vos nuits seront étoilées comme un ciel d’été au firmament. Vous ne serez jamais seuls car Je serai votre TOUT. Vous ne serez plus tristes car Je vous communiquerai Ma JOIE.
JE SUIS UN DIEU D’AMOUR.

Le but de notre Dieu d’Amour consiste également à nous faire devenir nous-mêmes Amour :

Si vous vivez au Cœur de la Trinité, vous respirez le vent de l’AMOUR, vous buvez à la Source de l’AMOUR, vous devenez AMOUR… Au Cœur du PERE et du FILS, vous découvrez l’ESPRIT d’AMOUR.

Cette intention Divine s’adresse d’ailleurs à l’ensemble de l’humanité, en bannissant toute distinction ou division :

J’aime l’unité et tout doucement, elle se construit. Soyez les pierres solides de l’Eglise de demain. Tous sont appelés dans la Basilique de l’Amour, tendez vos bras aux craintifs, aux maladroits, aux timides ; formez la chaîne de l’entente, une entente vraie, forte, qui submerge les peurs, les indifférences, les divisions, les hésitations de vos frères. Vous êtes tous Mes enfants, Je ne regarde pas vos appartenances mais la pureté et la chaleur de vos cœurs…

Comme Il le fait à travers d’autres prophètes actuels, le Seigneur nous invite à être des acteurs d’une foi vivante :

Vous reconnaîtrez les Saints à leurs œuvres plus qu’à leurs discours… J’ai besoin de Saints, vous devez et vous pouvez devenir ces missionnaires de l’Amour pour purifier Mon peuple qui s’asphyxie lentement mais sûrement…

Soyons des acteurs engagés

Nos actes d’Amour et de foi deviennent en effet plus que nécessaires, dans un monde défiguré par le péché, comme en témoignent ces différents extraits de messages :

Ouvrez vos yeux pour voir. Mais que voyez-vous avec vos yeux de chair ? Des hommes qui tuent, les mensonges et l’hypocrisie, l’adultère et ses conséquences, des enfants qui souffrent et pleurent, des malades qui gémissent, la terre qui tremble… Mes petits enfants, tout ce mal, Je ne le veux point. Ne l’ai-Je pas combattu lorsque Je parcourais les routes de Palestine ? Le péché a tout bouleversé, le péché détruit, le péché tue, le péché M’a crucifié. Pourquoi vous arrêter au Golgotha ? Si vous pensiez à la Gloire de Ma Résurrection, vous ouvririez les yeux de votre âme pour accueillir les enfants qui naissent, la sincérité et l’honnêteté, la fidélité et la paix qui en découle, les malades transfigurés par Ma présence, la terre et l’eau source de vie. Goûtez au vin de la vigne, au pain de la moisson, à l’eau de la source et vous découvrirez en même temps l’Amour du Père pour Ses enfants.

Je vous ai envoyé et Je vous envoie des êtres au cœur de feu, à la parole tranchante pour vous guider sûrement sur le chemin du Royaume… Qu’en sera-t-il demain de votre orgueil monumental, de vos biens matériels ? L’argent vous permettra-t-il d’acheter l’essentiel ? Non, car l’essentiel ne se vend pas… Otez le lourd bandeau qui obscurcit votre vue…

Sur le chemin de la vie, soyez attentifs à Ma Parole, ne passez pas un seul jour sans ouvrir le Livre dans lequel Je parle à Mon peuple par la voix des prophètes et celle de Mon Fils… Vous possédez en la Bible un trésor précieux que ni l’or ni l’argent ne pourront jamais remplacer… Que vous apprend l’argent ? La précipitation, l’avarice, le goût du luxe, l’égoïsme, l’amour du profit et du plaisir… Choisissez le vrai Trésor, Mes petits enfants ; vous trouverez la voie en ouvrant le Livre de vos pères et en le méditant.

Si notre Père céleste porte, à juste titre, un regard sans concession sur le péché et le matérialisme qui avilissent les âmes, Il nous donne, avec un grand Amour, les solutions pour nous affranchir de ces maux : la prière, la méditation de la Bible, le respect des Commandements. Il appelle aussi le monde entier à la conversion.

Les messages reçus par Bénédicte nous invitent tous à prier en renouvelant sans cesse notre confiance en Dieu, y compris dans les moments difficiles, en étant conscients de la puissante intercession de la Vierge Marie, comme l’illustre bien ce message reçu précisément de Marie :

Je vous enveloppe de toute Ma tendresse de Mère, celle que M’a transmise le Père, celle qui berça en Moi l’Enfant Jésus dès Sa conception. Comment aurais-Je pu faire face sans cette force de l’Esprit du Seigneur ?… Les roses que vous M’offrez ne se faneront pas, elles répandront leurs parfums suaves sur ce monde en perdition… Mon cœur de Mère est sensible à ces “ Ave ”… Celui qui prie peut tout espérer… Ne vous découragez jamais. Je vous aime tant !

En ces temps tourmentés, il convient donc de garder confiance et d’être libérés de toute peur, comme le soulignait récemment le Pape Benoît XVI à propos de l’attente du Retour du Christ.

Ce retour est d’ailleurs clairement évoqué dans un des messages reçus par Bénédicte :

Ne vous affligez pas ; votre Père sait ce dont vous avez besoin ; aucun détail ne Lui échappe, Sa Puissance est infinie et Son Amour total… Ne vous endormez pas ; vous êtes le Peuple de l’Attente et de l’Espérance mais point d’impatience, Mes petits enfants, une aube nouvelle paraît dans cette longue nuit, qui verra le monde renouvelé par Ma Présence. Levez les yeux, votre délivrance est proche !

Nous publions les messages de Bénédicte avec son autorisation expresse. Tous ces messages font partie des recueils déjà publiés : “ JE SUIS LE FEU…brûlez ! ” (tomes 1 et 2) aux Editions O.E.I.L. et “ FEU D’AMOUR SUR LE MONDE ” aux Editions RESIAC

Nous espérons que la lecture de ces messages vous aura sensibilisés et nous ne saurions que vous recommander la lecture des trois livres déjà parus, ainsi que leur diffusion la plus large possible.

Il est important de signaler que Bénédicte reverse l’ensemble de ses droits d’auteur à des œuvres caritatives.

Lors de sa venue à Marseille en novembre dernier, elle nous a remis une vingtaine d’exemplaires du tome 2 du livre intitulé “ JE SUIS LE FEU…brûlez ! ”. A titre exceptionnel, nous le proposons à nos lecteurs (dans la limite du stock disponible) au prix public de 18 €. Nous offrons les frais de port et reverserons la différence à une œuvre caritative, en accord avec Bénédicte.

Pour plus de renseignements, vous pouvez nous contacter directement par téléphone au 09 63 43 94 61 (prix d’un appel normal) entre 18 et 20 heures.

Entretien avec Bénédicte

Bénédicte

Bénédicte

L’APPEL DU CIEL : Comment le Seigneur vous transmet-Il Ses messages ?

BENEDICTE : C’est une Voix intérieure qui me parle et me les dicte. Avant de commencer à recevoir ces messages, j’ai vu Jésus en songe. Il était d’une beauté ineffable, vêtu d’un habit blanc. J’ai entendu Sa voix, qui me disait : “ Approchez !”. Dans ce songe, j’étais vêtue de rouge et j’avais une ceinture. Le Seigneur a alors dit que cette ceinture était trop haute et Il l’a replacée. Je pense que, symboliquement, Il me mettait alors à Son service.

L’APPEL DU CIEL : Selon vous, quels termes pourraient résumer au mieux la mission que vous a confiée Jésus ?

BENEDICTE : Je pense que le Seigneur me transmet des messages de réconfort invitant à la Réconciliation avec Dieu, qui veut que nous devenions des Apôtres animés par le Feu de l’Esprit Saint, qui n’aient pas peur d’accomplir des actes d’Evangélisation dans un monde devenu très dur. Si l’être humain cherche cette réconciliation, il retrouvera alors l’espérance.

L’APPEL DU CIEL : La notion de “ Feu ” est fortement présente dans vos recueils…

BENEDICTE : Dieu nous témoigne un Amour sans limites. Il veut, qu’à notre tour, nous ressentions un Amour brûlant pour Lui. Ce Feu d’Amour va transformer la face de la terre.

L’APPEL DU CIEL : Votre dernier recueil a été édité en 2003. Quels sont vos projets concernant une nouvelle publication ?

BENEDICTE : Un quatrième livre est prévu courant 2009. Son titre sera “ Le Feu de la Miséricorde ”. Ce thème central, qui s’inscrit dans la continuité des trois premiers recueils, est développé dans les messages reçus plus récemment et qui n’ont pas encore été publiés. Pour en résumer le contenu, on pourrait dire que, devant les problèmes de plus en plus graves qui touchent le genre humain, Dieu va répandre Son infinie Miséricorde et que nous avons également besoin, nous, d’être des personnes miséricordieuses, car notre attitude vis-à-vis d’autrui contribuera indéniablement à la transformation du monde actuel.

L’APPEL DU CIEL : Vous recevez des messages depuis plus de vingt ans, en ayant toujours conservé une grande discrétion…

BENEDICTE : Je me mets en retrait par rapport à la Parole du Seigneur qui, Elle, est importante. Lorsqu’on me propose de témoigner, comme aujourd’hui à Marseille, je demande au Seigneur qu’Il m’adresse des signes, afin d’être toujours en accord avec Sa volonté. J’ai très peu témoigné lors de conférences mais, si l’on souhaite m’inviter et que l’on estime que cela est utile, je réponds présente.

En revanche, il est certain que je conserve un certain détachement par rapport à ce que je vis, dans le but d’éviter de tomber dans l’exaltation ou l’orgueil. J’estime qu’il faut toujours faire très attention à cela car l’ennemi est à l’affût de la moindre faiblesse. Le suivi d’un Père spirituel est obligatoire lorsque l’on reçoit des messages du Ciel. Tous mes messages sont transmis à l’Evêché avant publication. Si ce n’était pas le cas, je refuserais de les publier.

L’APPEL DU CIEL : “ Soyez des semeurs de paix pour ces peuples qui œuvrent pour la guerre et la destruction de l’humanité. Soyez des signes de joie pour éveiller le sourire et la sérénité dans ces cœurs remplis d’amertume. ” Ce message que vous avez reçu illustre bien ce que le Seigneur attend de chacun de nous.

BENEDICTE : Tout à fait, dans la mesure où il est important aujourd’hui que chacun comprenne que, par nos actions et avec l’aide de Dieu, nous pouvons apporter une évolution positive au monde qui nous entoure. La Volonté du Seigneur est très claire à ce sujet, dans les messages que je reçois : nous devons agir et nous tourner vers notre prochain.

L’APPEL DU CIEL : Le 1er novembre 1988, à la Toussaint, Jésus vous dit : “ Une Mère est là, à la porte de la Jérusalem Céleste et accueille, souriante, ces êtres que leur vie et vos prières ont entraînés sur le seuil. ” Comment interprétez-vous cet extrait ?

BENEDICTE : La Sainte Vierge est en permanence à nos côtés, durant notre parcours terrestre mais également au moment de notre mort. Je pense qu’Elle est également présente, au moment de l’entrée des âmes au Paradis. Cet extrait de message nous indique également qu’il est important de prier pour autrui et pas seulement pour soi.

Message pour la France, Fille aînée de l’Eglise, reçu par Bénédicte le 22 juin 1990

“ Je donnerai à ton cœur les battements de Mon Cœur pour te permettre de M’aimer d’un Amour intense et de déverser le Feu de Mon Amour sur la fille aînée de l’Eglise.
Je l’ai placée, dès sa naissance, au plus intime de Mon Cœur, Je l’ai bercée, Je l’ai nourrie, Je l’ai choyée.
Elle M’a chassé sans pitié, a fui loin de Ma Face, M’a blessé cruellement et M’a renié totalement. O terre de France, si belle et si riche, joie des yeux et sourire des nations, qu’as-tu fait de tous Mes dons ?
Ne vois-tu pas le ciel s’alourdir, la mer qui se déchaîne, la tempête qui fait rage ?
Ne vois-tu pas l’herbe qui jaunit, les épis malades et la vigne morte ?
Tu as fermé ton cœur et tes yeux, tu dors d’un sommeil profond, tu songes à ce qui passe et non pas à la Grâce, à Ma Grâce qui passe sur toi.
J’ai placé sur ton sol des veilleurs qui, nuit et jour, prient pour ta résurrection !
Mon Cœur s’ouvre pour déverser sur Sa fille chérie des torrents de bienfaits, pour purifier les coins les plus souillés et essuyer les larmes les plus amères.
Mes bras s’ouvrent pour accueillir l’enfant prodigue qui souffre d’une soif intense, d’une séparation crucifiante.
Mes yeux remplis de larmes te regardent avec tendresse. Je te donne le baiser de Paix et Je passe à ton doigt l’anneau nuptial. Je t’ai lavée de ton péché et Je t’invite à la fête des retrouvailles.
Je te baptise et la joie éclate.
Je te régénère et ton cœur rayonne sur Mes autres enfants avec douceur et tendresse.
O Ma fille ! Réponds aux appels de JE SUIS. ”

Powered by WordPress. Theme developed with WordPress Theme Generator. by Agence A. Comme
Copyright © L´appel du ciel. Tous droits réservés.