L´appel du ciel

Le journal des messagers et des apparitions

Visite de Benoît XVI en France

Visite de Benoît XVI en France en 2008

16 chapeau nouvelle vatican

“ Je viens chez vous en messager de paix et de fraternité ”. C’est notamment par cette phrase que notre Saint Père avait annoncé sa venue en France. Benoît XVI a ainsi accompli sa première visite officielle en tant que Pape dans notre pays, en septembre dernier. Que ce soit à Paris ou à Lourdes, les fidèles de France, mais aussi du monde entier, sont venus très nombreux pour suivre le successeur de Pierre.
Evoquant sa visite à Lourdes, le Pape a exprimé sa joie “ de s’unir à la foule des pèlerins, qui viennent suivre les étapes du chemin du Jubilé à la suite de Sainte Bernadette ”, et a ajouté : “ Ma prière se fera intense aux pieds de Notre Dame, aux intentions de toute l’Eglise, particulièrement des malades, des personnes les plus délaissées, et pour la paix dans le monde. ” Sa venue en France pour célébrer également la Fête de la Croix Glorieuse est d’ailleurs hautement symbolique pour nous. Les discours prononcés par le Saint Père au fil de son voyage ont été d’une richesse intense, en voici certains extraits majeurs.

Les jeunes

Le Saint Père, en s’adressant à la jeunesse de France et du monde, a souhaité aborder deux sujets essentiels qu’il a définis comme des trésors. Le premier trésor est l’Esprit Saint “ qui donne la force de témoigner de Dieu ”. Le second trésor est La Croix, “ symbole précieux de notre foi, signe visible et matériel du ralliement au Christ. Saint Paul dit que le langage de la Croix est FOLIE pour ceux qui vont vers leur perte, mais pour ceux qui vont vers le salut, pour nous, il est puissance de Dieu ”.

Le Pape a loué “ l’enthousiasme des jeunes et leur capacité à se consacrer à la prière. Les jeunes conservent une fraîcheur d’âme qui fait mon admiration ” a-t-il dit. Il a demandé aux jeunes de porter “ la Bonne Nouvelle aux personnes de leur âge et aussi aux autres. ”

Enfin, le Pape a rassuré les jeunes, en leur disant à plusieurs reprises, comme son prédécesseur Jean Paul II l’avait lui aussi fait : “ N’ayez pas peur ! ”…“ Ayez le courage de vivre l’Evangile et l’audace de le proclamer. Pour cela, je vous encourage à avoir les mots qu’il faut pour annoncer Dieu autour de vous, appuyant votre témoignage sur la force de l’Esprit demandé dans la prière. ” Les très nombreux jeunes fidèles présents tout au long du voyage du Pape en France se sont vraiment sentis encouragés par les discours de Benoît XVI à leur intention (et notamment par celui prononcé le 12 septembre au soir depuis le parvis de Notre-Dame de Paris), eux qui se considèrent parfois minoritaires dans leur milieu social.

Le sacrifice de la Messe

“ La Messe est le sacrifice d’action de grâce par excellence, celui qui nous permet d’unir notre propre action de grâce à celle du Sauveur, le Fils éternel du Père. ” Benoît XVI nous demande de fuir les idoles quelles qu’elles soient, en nous mettant à l’écoute des prophètes. La Messe, rappelle-t-il, “ nous invite à discerner ce qui, en nous, obéit à l’Esprit de Dieu et ce qui, toujours en nous, reste à l’écoute de l’esprit du mal. ”
Célébrer l’Eucharistie signifie reconnaître que “ Dieu seul est en mesure de nous offrir le bonheur en plénitude, de nous enseigner les vraies valeurs, les valeurs éternelles qui ne connaîtront jamais de couchant. Dieu est présent sur l’autel, mais Il est aussi présent sur l’autel de notre cœur lorsque, en communiant, nous Le recevons dans le Sacrement eucharistique. ”

Le Saint Père nous demande d’avoir “ la plus grande vénération envers le sacrement du Corps et du Sang du Seigneur, le Très Saint Sacrement de la présence réelle du Seigneur à Son Église et à toute l’humanité. Ne négligeons rien pour Lui manifester notre respect et notre amour ! ”

16 OU 17 PAPE ET CROIX GLORIEUSE

La Croix Glorieuse

C’est le Pape lui-même qui a choisi de venir en France à l’occasion de la fête de la Croix Glorieuse. Il a ainsi pu en rappeler à tous la signification profonde et l’importance : “ L’Evangile nous rappelle la signification de ce grand mystère : Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, pour que les hommes soient sauvés… L’Eglise nous invite à élever avec fierté cette Croix Glorieuse pour que le monde puisse voir jusqu’où est allé l’Amour du Crucifié pour les hommes… Pour accueillir dans nos vies cette Croix Glorieuse, nous devons entrer dans une démarche de foi et de conversion. Aujourd’hui, Marie vient à notre rencontre pour nous indiquer les voies d’un renouveau de la vie de nos communautés et de chacun de nous… La Croix constitue le suprême et parfait acte d’Amour de Jésus qui donne sa vie pour ses amis. ” “ Ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par Lui la vie éternelle ” (Jn 3, 14-15).

En cette année dédiée à Saint Paul, Benoît XVI veut nous confier tout particulièrement “ le trésor de la Croix Glorieuse ”, qui était au centre de la vie de cet Apôtre fascinant : il s’agit du mystère de la Croix. Il sait que la Croix peut attirer sur nous “ des railleries et des persécutions ” mais c’est “ notre seul moyen de salut. ”

La Croix exprime la loi fondamentale de l’Amour et constitue la formulation parfaite de la vraie vie !

“ La Croix est signe d’espérance, l’étendard de la victoire de Jésus car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en Lui ne périra pas, mais obtiendra la vie éternelle (Jn 3, 16). Par la Croix, notre vie tout entière reçoit lumière, force et espérance. Par elle, est révélée toute la profondeur de l’Amour contenu dans le dessein originel du Créateur ; par elle, tout est guéri et porté à son accomplissement. C’est pourquoi la vie dans la foi au Christ mort et ressuscité devient lumière…

La Croix du Christ est l’instrument de notre Salut qui nous révèle dans toute sa plénitude la miséricorde de notre Dieu. La Croix est en effet le lieu où se manifeste de façon parfaite la compassion de Dieu pour notre monde…
L’Eglise nous invite à élever avec fierté cette Croix Glorieuse pour que le monde puisse voir jusqu’où est allé l’Amour du Crucifié pour les hommes ”
(Comment ne pas faire un rapprochement entre cette phrase du Saint Père et le message du Christ à Dozulé, demandant à l’Eglise de faire élever la Croix Glorieuse ?)

17 HAUT -PAPE DRAPEAUX  PAPAMOBILE

La France, fille aînée de l’Eglise

Pour sa première visite officielle en tant que Pape, le Saint Père a rendu un bel hommage aux fidèles français, tout en leur demandant de maintenir leur engagement : “ Sur cette terre de France, la Mère du Seigneur est vénérée en d’innombrables Sanctuaires, qui manifestent ainsi la foi transmise de générations en générations. Marie est la patronne bien-aimée de votre pays. Qu’Elle soit toujours honorée avec ferveur dans chacune de vos familles, dans vos communautés religieuses et dans vos paroisses ! Que Marie veille sur tous les habitants de votre beau pays… Qu’à la suite des grands évangélisateurs de votre pays, l’esprit missionnaire qui a animé tant d’hommes et de femmes de France, au cours des siècles, soit encore votre fierté et votre engagement ! ”

La Laïcité

Sur ce sujet dit “ sensible ”, Benoît XVI s’est montré apaisant et constructif, en rappelant que l’Eglise ne veut pas se substituer à l’Etat mais qu’elle recherche une saine collaboration avec lui, “ dans la conscience et le respect de l’indépendance et l’autonomie de chacune dans son propre domaine ”. Réaliste et fédérateur, le Pape a insisté sur “ la mise en évidence des racines chrétiennes de la France qui permettra à chacun des habitants de ce pays de mieux comprendre d’où il vient et où il va. Par conséquent, dans le cadre institutionnel existant et dans le plus grand respect des lois en vigueur, il faudrait trouver une voie nouvelle pour interpréter et vivre au quotidien les valeurs fondamentales sur lesquelles s’est construite l’identité de la Nation. ”

Les Vocations

A de très nombreuses reprises, le Saint Père a exhorté ceux qui se sentent appelés, à suivre le Christ : “ A ceux, parmi vous, que le Seigneur appelle à Sa suite dans la vocation sacerdotale ou religieuse, je voudrais redire tout le bonheur qu’il y a à donner totalement sa vie pour le service de Dieu et des hommes. ” Il s’est bien entendu tout particulièrement adressé aux jeunes, dans un pays qui connaît une réelle crise des vocations : “ N’ayez pas peur de donner votre vie au Christ ! Rien ne remplacera jamais le ministère des Prêtres au cœur de l’Eglise ! ”

18-photo

La Vierge Marie

Nous le savons, Benoît XVI a une très grande dévotion à la Sainte Vierge, tout comme son prédécesseur Jean-Paul II : “ Le message de Marie est un message d’espérance pour tous les hommes et pour toutes les femmes de notre temps, de quelque pays qu’ils soient. J’aime à invoquer Marie comme étoile de l’espérance. Sur les chemins de nos vies, si souvent sombres, Elle est une lumière d’espérance qui nous éclaire et nous oriente dans notre marche. ”

“ La Très Sainte Vierge Marie, la Femme glorieuse de l’Apocalypse, porte sur Sa tête une couronne de douze étoiles qui représentent les douze tribus d’Israël, tout le peuple de Dieu, toute la communion des Saints, et avec, à Ses pieds, la lune, image de la mort et de la mortalité. Marie a laissé la mort derrière Elle ; Elle est entièrement revêtue de vie, celle de Son Fils, le Christ ressuscité. Elle est ainsi le signe de la victoire de l’Amour, du bien et de Dieu, donnant à notre monde l’espérance dont il a besoin. ”

Le Pape nous conseille d’ailleurs Marie comme guide : “ Marie peut vous dire encore qu’aucun de vous n’est indifférent à Dieu. Dieu pose Son regard aimant sur chacun de vous et vous appelle à une vie heureuse et pleine de sens. Ne vous laissez pas rebuter par les difficultés ! ”

Le Saint Père nous encourage également à “ prier avec Marie, car ainsi notre cœur accueille ceux qui souffrent. ” Il demande à tous les chrétiens du monde de tourner leurs yeux vers la Vierge Marie car “ c’est Elle qui fait briller l’espérance et l’Amour en donnant aux malades, aux pauvres et aux petits la première place… nous sommes invités à découvrir la simplicité de notre vocation : il suffit d’aimer. ”

Benoît XVI a rappelé que “ Marie aime chacun de Ses enfants, portant d’une façon particulière Son attention sur ceux qui, comme Son Fils à l’heure de Sa Passion, sont en proie à la souffrance ; Elle les aime tout simplement parce qu’ils sont Ses fils, selon la volonté du Christ sur la Croix…

Du cœur de Marie sort un amour gratuit qui suscite en réponse un amour filial, appelé à s’affiner sans cesse. Comme toute mère et mieux que toute mère, Marie est l’éducatrice de l’Amour. C’est pourquoi tant de malades viennent ici, à Lourdes, pour se laisser conduire à l’unique source du salut, Son Fils, Jésus le Sauveur. ”

19 MALADES

Le Sacrement des malades

Chose inattendue, le Saint Père a donné à Lourdes le lundi 15 septembre le Sacrement des malades à de très nombreux fidèles, avec beaucoup d’amour. Il a déclaré à ce sujet que “ la grâce propre à ce Sacrement consiste à accueillir en soi le Christ médecin. Cependant, le Christ n’est pas médecin à la manière du monde. Pour nous guérir, Il ne demeure pas extérieur à la souffrance éprouvée ; Il la soulage en venant habiter en celui qui est atteint par la maladie, pour la porter et la vivre avec lui. La présence du Christ vient rompre l’isolement que provoque la douleur. L’homme ne porte plus seul son épreuve, mais il est conformé au Christ qui s’offre au Père, en tant que membre souffrant du Christ, et il participe, en Lui, à l’enfantement de la nouvelle création. ”

Aux Evêques

Le Pape a demandé aux Evêques de rester “ attentifs à leur formation humaine, intellectuelle et spirituelle et à leurs moyens d’existence ”… et les a exhortés “ à la prière quotidienne et à la célébration digne des Sacrements, surtout de l’Eucharistie et de la Réconciliation. ” Benoît XVI a également encouragé chaque Evêque à “ rencontrer régulièrement les Prêtres en sachant les recevoir comme des frères et des amis. ”

Aux Prêtres

“ N’ayez pas peur de consacrer beaucoup de temps à la lecture, à la méditation de l’Écriture et à la prière de l’Office Divin ! ” Il leur a demandé que La Parole devienne la “ compagne ” de leur vie et qu’elle soit leur “ conseillère pour le bien ”, leur “ réconfort dans les soucis et dans la tristesse ” (Sg 8, 9).

Aux Séminaristes

“ Vous êtes destinés à devenir dépositaires de cette Parole efficace, qui fait ce qu’elle dit. Entretenez toujours en vous le goût de la Parole de Dieu ! Apprenez, grâce à elle, à aimer tous ceux qui seront placés sur votre route. Personne n’est de trop dans l’Église, personne ! Tout le monde peut et doit y trouver sa place. ”

Aux Diacres

Le Saint Père les qualifie “ d’efficaces collaborateurs des Evêques et des Prêtres ” et les encourage à aimer la Parole de Dieu : “ Vous proclamez l’Evangile au coeur de la célébration eucharistique, vous le commentez dans la catéchèse pour vos frères et vos soeurs : mettez-le au centre de votre vie, de votre service du prochain, de votre diaconie tout entière. Sans chercher à remplacer les Prêtres, mais en les aidant avec amitié et efficacité, soyez de vivants témoins de la puissance infinie de la Parole divine ! ”

Aux religieux, aux religieuses et à toutes les personnes consacrées

Le Pape rappelle que “ la pureté de la Parole divine est le modèle de votre propre chasteté ; elle en garantit la fécondité spirituelle.”

20 PAPE

A tous

Benoît XVI nous assure que nous devons garder “ une confiance indéfectible en la puissance de Dieu qui nous a sauvés en espérance (cf. Rm 8, 24) et qui veut faire de nous un seul troupeau sous la houlette d’un seul pasteur, le Christ Jésus,… Je prie pour l’unité de l’Église. ”

Les vocations religieuses et sacerdotales

Le Pape, conscient que la France donne si peu de Prêtres, a insisté à plusieurs reprises sur le fait que “ plus que jamais, les vocations doivent être encouragées, notamment auprès des jeunes. ” Il demande de continuer sans cesse à appeler au sacerdoce et à la vie religieuse.

La catéchèse

Elle est d’une “ importance fondamentale ”. Elle “ n’est pas une affaire de méthode mais de contenu ”. Il faut veiller à la “ soigneuse préparation des catéchistes. ”

La messe en latin

Devant certaines critiques concernant la messe en latin, le Pape appelle à l’unité : “ J’espère que l’indispensable pacification des esprits est, grâce à Dieu, en train de se faire ”, dit Benoît XVI, avant d’encourager les Evêques à trouver “ dans un temps raisonnable des solutions satisfaisantes ” afin que “ la tunique sans couture du Christ ne se déchire pas davantage. ”

Le couple et la famille

Le Saint Père est conscient que les familles “ affrontent aujourd’hui de vraies bourrasques. ” Aux yeux du Pape, cette situation revêt “ une urgence particulière.” S’adressant aux Prêtres et aux Evêques, il a expressément demandé de “ maintenir, même à contre-courant, les principes qui font la force et la grandeur du Sacrement de mariage.” Cependant, Benoît XVI invite les Evêques à se faire proches des personnes qui ont connu un divorce puis un remariage, tout en maintenant “ fermement le principe de l’indissolubilité du mariage. ” 21 ST SACREMENT

Le Saint Sacrement

“ L’Hostie Sainte exposée à nos yeux révèle cette Puissance infinie de l’Amour manifestée sur la Croix Glorieuse. L’Hostie Sainte nous dit l’incroyable abaissement de Celui qui S’est fait pauvre pour nous faire riches de Lui, Celui qui a accepté de tout perdre pour nous gagner à Son Père. L’Hostie Sainte est le Sacrement vivant, efficace de la présence éternelle du Sauveur des hommes à Son Église…

Acceptons, acceptez de vous offrir à Celui qui nous a tout donné, qui est venu non pour juger le monde, mais pour le sauver (cf. Jn 3, 17), acceptez de reconnaître la présence agissante en vos vies de Celui qui est ici présent, exposé à nos regards. Acceptez de Lui offrir vos propres vies !

La foule immense de témoins qui s’est laissée saisir par Son Amour, c’est la foule des Saints du Ciel qui ne cessent d’intercéder pour nous. Ils étaient pécheurs et le savaient, mais ils ont accepté de ne pas regarder leurs blessures et de ne plus regarder que les blessures de leur Seigneur, pour y découvrir la Gloire de la Croix, pour y découvrir la victoire de la Vie sur la mort. Saint Pierre Julien Eymard nous dit tout, lorsqu’il s’écrie : “ La Sainte Eucharistie, c’est Jésus-Christ passé, présent et futur. ”

Lorsque nous contemplons l’Hostie Sainte, Son Corps de Gloire transfiguré et ressuscité, nous contemplons ce que nous contemplerons dans l’éternité, en y découvrant le monde entier porté par Son Créateur à chaque seconde de Son histoire. Chaque fois que nous Le mangeons, mais aussi chaque fois que nous Le contemplons, nous L’annonçons, jusqu’à ce qu’Il revienne. C’est pourquoi nous Le recevons avec un infini respect…

Restez en silence et adorez votre Seigneur, notre Maître et Seigneur Jésus le Christ. Restez en silence, puis parlez et dites au monde : “ nous ne pouvons plus taire ce que nous savons. ” Allez dire au monde entier les merveilles de Dieu, présent à chaque moment de nos vies, en tout lieu de la terre. ”

Le Retour du Christ

“ Que tous attendent le retour du Christ avec plus d’ardeur ; qu’ils attendent Jésus-Christ à venir. ” Au moment de son départ de Lourdes, le Pape Benoît XVI a déclaré que “ les temps sont propices à un retour à Dieu ”.

Réflexion : La venue du Saint Père en France a été très riche en enseignements. Les pèlerins de tous âges sont venus très nombreux, comme lors des visites de son prédécesseur Jean-Paul II. Certains esprits critiques disaient le Pape froid et distant ; il leur a démontré le contraire.

Le Saint Père a beaucoup insisté sur l’appel au Sacerdoce car la France est aujourd’hui un des pays qui “ donne ” le moins de Prêtres. Il a aussi su nous faire partager sa grande dévotion mariale et nous montrer sa proximité, notamment lors de la Messe du 15 septembre célébrée à l’intention des malades.

Enfin, le choix du Saint Père de fixer sa venue à l’occasion de la fête de la Croix Glorieuse est hautement symbolique. Benoît XVI a déclaré, lors de la messe de la fête de la Croix Glorieuse : “L’Eglise nous invite à élever avec fierté cette Croix Glorieuse pour que le monde puisse voir jusqu’où est allé l’Amour du Crucifié pour les hommes. ”

Sans vouloir “ parler ” à la place du Saint Père, comment ne rapprocher cette phrase de celle prononcée par Jésus le 3 mai 1974, lors de Ses apparitions à Dozulé : “ Dites à l’Eglise qu’elle envoie des messages dans le monde entier et qu’elle se hâte de faire élever la Croix Glorieuse ! ”

Retrouvez chaque mois, les Nouvelles du Vatican : les béatifications et canonisations, les voyages apostoliques du Saint Père, les paroles importantes, les déclarations…

22 ENCADRE intentions de prieres NOVEMBRE 2008

Powered by WordPress. Theme developed with WordPress Theme Generator. by Agence A. Comme
Copyright © L´appel du ciel. Tous droits réservés.